Faites le plein de vitamine D grâce à la luminothérapie.

La séance de luminothérapie peut être réalisé après un massage Amma assis ou allongé dans mon cabinet.

Quand l’hiver s’en vient, la dépression saisonnière n’est jamais loin.

Du 01 octobre au 31 mars, je vous propose de profiter d’une séance de luminothérapie de 30 minutes après le massage.

La période d’ensoleillement a cette époque de l’année étant en constante diminution, notre corps n’est plus assez stimulé et les symptômes de « la déprime estivale » apparaissent.

Les séances de luminothérapie permettent a votre corps d’être stimulé pour augmenter la production de vitamine D. Vous vous sentez donc plus en forme et de meilleure humeur.

De plus, combiner le massage Amma avec la luminothérapie, vous permettra de repartir détendu mais aussi re-dynamisé.

Bienfaits et contre-indications

La luminothérapie permet de réduire :

  • la dépression en général,
  • les troubles du sommeil,
  • le décalage horaire ou le travail de nuit.

Les cycles éveil/sommeil seraient en effet resynchronisés grâce à cette exposition aux heures de la journée, et plus particulièrement le matin au réveil.

Contre-indications absolues :

  • problèmes oculaires
  • cataracte,
  • dégénérescence maculaire,
  • glaucome,
  • rétinite pigmentaire
  • maladies affectant la rétine (diabète, herpès, etc.).

Certaines maladies psychiques (paranoïa, schizophrénie, etc.) ne permettent pas d’envisager un traitement en luminothérapie.

Avant de commencer des séances de luminothérapie, la consultation d’un médecin généraliste ou d’un ophtalmologiste est vivement recommandée.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez en cadeau
le guide du Do-In

Vous voulez vous faire du bien ? 
Alors retrouvez nos news sur la QVT et notre actualité dans notre newsletter bimensuelle !

Un peu d'histoire

En 1903, le médecin danois Ryberg Finsen reçoit le prix Nobel de médecine pour ses recherches sur l’effet des radiations lumineuses sur certaines maladies, dont la tuberculose. Cependant, après la découverte de la pénicilline et de la vaccination, la luminothérapie tombe dans l’oubli.

Ce n’est qu’en 1984 que des médecins américains l’utilisent dans le traitement des dépressions saisonnières. Suite à de nombreuses expériences, les bienfaits de la luminothérapie sont officiellement reconnus outre-Atlantique en 2005.