Chief Happiness Officer à votre service

Après plusieurs années d’intervention dans tous types d’entreprises (tailles et secteurs) et avec des problématiques diverses et variées, j’ai décidé d’aller plus loin dans ma démarche en proposant mes compétences aux dirigeants qui souhaitent améliorer la Qualité de Vie au Travail de leurs collaborateurs.

Pour être bien au travail, nous avons besoin :

  • de sens, d’autonomie,
  • de progresser, d’évoluer,
  • de reconnaissance, confiance, respect,
  • de travailler avec des personnes que l’on apprécie et qui nous apprécient en retour.

Le Chief Happiness Officer va donc créer les conditions optimales pour favoriser le mieux être des collaborateurs et dirigeants.

Et non pas se limiter à l’organisation d’afterwork ou de compétition de babyfoot comme il est décrit dans les médias en France.

Bardin Ludivine Chief Happiness Officer

Pourquoi avoir un Chief Happiness Officer ?

Pour favoriser les conditions optimales de travail le CHO peut:

  • créer une dynamique positive dans l’entreprise,
  • faciliter la vie des collaborateurs,
  • renforcer la cohésion interne,
  • valoriser les succès individuels et collectifs,
  • fluidifier la communication entre salariés et dirigeants,
  • mettre en oeuvre une culture d’entreprise pour fédérer et renforcer les liens,
  • assurer le bien être des collaborateurs pour garantir leur productivité et les résultats de l’entreprises,
  • attirer de nouveaux talents (génération X,Y,Z)
  • etc…

Attention :

  • Le CHO ne peut porter seul la responsabilité du bien être de chacun,
  • le CHO ne répand pas le bonheur d’un coup de baguette magique,
  • le CHO n’a pas toutes les solutions pour l’épanouissement des collaborateurs,
  • Il n’y a pas de portrait/missions type de CHO car à chaque organisation son CHO.

Avantages en entreprise

Le mise en place d’un Cief Happiness Officer permet :

  • de renforcer le sentiment d’appartenance,
  • de favoriser la reconnaissance, confiance et le respect,
  • d’accroître la motivation,
  • de diminuer l’absentéisme,
  • de limiter le présentéisme, 
  • un gain d’attention et de productivité,
  • et de réduire turn over.

Laissez moi vous assister pour:

  • Fidéliser vos collaborateurs,
  • Séduire vos prospects,
  • Surprendre la concurrence,
  • Offrir du bien-être,
  • Attirer de nouveaux talents (génération X, Y, Z),
  • Marquer votre engagement social,
  • Développer votre culture d’entreprise.

Inscrivez-vous à notre newsletter* et recevez en cadeau
le guide du Do-In

Réveillez rapidement votre corps le matin grâce au Do In :

  • Geste simple
  • Rapide à faire
  • Sans contrainte

Pour recevoir mon guide, entrez vos coordonnées :

Un peu d'histoire

Le Chief Happiness Officer est née aux Etats-Unis dans la Silicon Valley et a été inventée par un ingénieur de Google : Chade-Meng Tan. Cet ingénieur décida de changer de carrière pour se concentrer sur le développement des personnes et leur bien-être. Il invente donc la fonction de « Jolly Good Fellow » qui se traduit par : super bon camarade. Il est aujourd’hui milliardaire et enseigne la méditation.

Le métier se développe dans la Silicon Valley dans les années 2000. En 2015, le métier commence à être mis sur le devant de la scène en France et à faire des émules. Il a d’abord été créé dans les start-ups mais se déploie désormais dans tous types d’activités.

Même si sa mise en place semble quelquefois un souci d’image plus que de réelle transformation managériale, le poste de « responsable du bonheur » est de plus en plus pris au sérieux et ne se limite plus à l’organisation d’afterwork ou compétition de babyfoot.